• bilan-saison-2022-light-2928

Bilan de l'été 2022 : Festif et ludique, l’été istréen a attiré 210 000 personne

Publié le vendredi 02 décembre 2022 à 14h24

Entre le 2 juin et le 27 août, quelque 210 000 personnes ont répondu à l’appel de l’été istréen 2022, lancé conjointement par la Direction des événements de la Ville d’Istres et l’Office du Tourisme. C’est ce qui ressort du bilan présenté ce lundi 3 octobre au Château des Baumes .

Les 44 propositions événementielles, la plupart gratuites, ont attiré à elles seules 188 000 personnes :
- 80000 pour le retour attendu des Jeudis étoilés, sous le signe de Jules Verne ;
- 32000 pour les trois jours de la Feria, avec le retour des bodegas, dont 9 000 personnes au Palio et 4200 pour la Déjantée, le concert d’ouverture ;
- 19000 pour l’ensemble des Fêtes d’Istres et des Rues de l’étang, dont 10 000 pour le spectacle pyrotechnique en clôture ;
- 15000 pour la soirée de la Fête nationale ;
- 12000 pour les onze scènes de la Fête de la musique ;
- 7000 pour les cinq soirées des Nuits d’Istres ;
- 2000 pour les trois soirées de Jazz au Ranquet;
- 2000 encore pour les huit soirées de cinéma en plein air ;
- enfin, 1300 pour l’élection de Miss Provence.

« C’est un bilan plus que satisfaisant, avec de très, très bons retours du public », apprécie Jérémy Sierra, conseiller municipal chargé des événements.

Ayant apporté sa belle contribution à cette dynamique, l’Office de Tourisme d’Istres a offert une physionomie dite "normale" cet été, avec 91 jours d’ouverture de ses locaux sur les trois mois. 15 566 personnes en ont franchi le seuil. La fréquentation, en net recul en juillet et dans une moindre mesure en août, s’explique par le fait qu’en 2001, la configuration sanitaire exigeait de réserver sa place pour assister aux événements et, par conséquent, nécessitait de passer par l’Office. Mais, en parallèle, on constate un net accroissement des consultations numériques, avec +31 % d’utilisateurs sur un an.

Les provenances hors Istréens sont toujours intéressantes à observer, avec +52 % de visiteurs internationaux cet été, dont 21 % d’Allemagne, 13 % de Belgique et 10 % de Suisse. Côté hexagonal, la région Auvergne-Rhône-Alpes arrive en tête (20%), suivie de l’Ile de France (15%) et de l’Occitanie (14%). Le tourisme départemental est porté par Martigues, Marseille et Miramas.

Les 296 activités au programme de "Istres Tourisme Le Club", gratuites comme payantes, ont été suivies par 2618 participants. Les fortes chaleurs ont pénalisé certaines sorties, le taux de remplissage étant de 69 %.
3 185 personnes ont suivi les parcours ludiques proposés en autonomie. Une tendance qui s’affirme. « On peut désormais dire que l’Office de tourisme devient un comptoir de loisirs. On vient pour y découvrir le territoire de façon beaucoup plus ludique, en groupes ou en famille », souligne Véronique Decombis, conseillère municipale chargée du tourisme.

Cette porte d’entrée sur la ville, qui se positionne vraiment comme un animateur du territoire, passe aussi par les réseaux sociaux, avec 1408 abonnés supplémentaires à sa page Facebook, pour un total de 12 085 au 31 août. « Peu d’offices de tourisme proposent une telle richesse d’activités », constate l’élue.

Autant d’activités qui visent à porter le commerce local, surtout en centre-ville. Les hébergements istréens, avec un taux d’occupation de 80 %, enregistrent une hausse cet été. Les cafetiers et restaurateurs attestent d’une bonne fréquentation, avec un début de saison meilleur qu’en août, en baisse à cause des fortes chaleurs.

L’Office du Commerce et l’association des commerçants ont initié une nouvelle animation, les Nocturnes du vendredi, mêlant marché et concerts. « On se situe dans la moyenne nationale côté fréquentation, mais le panier moyen baisse. Le monde était présent, c’était quand même un vrai retour de l’été et un bilan qui reste positif, avec 80% des commerces en hausse par rapport à 2021 », relève Suzel Ayot, adjointe déléguée au commerce et à l’artisanat.