• Ville d'eau étang Istres
  • Ville d'eau étang Istres
  • Ville d'eau étang Istres
  • Ville d'eau étang Istres
Lou Coulobre d'Istres

Lou Coulobre d'Istres

Une  légende istreenne raconte qu'un monstre mi-dragon, mi-couleuvre, appelé LOU COULOBRE, serait né et aurait vécu dans les eaux profondes de l'étang de l'Olivier. Aujourd'hui encore, istres en porte les traces ...
Lou Coulobre Istres

Une très ancienne légende raconte qu'un monstre mi-dragon, mi-couleuvre, appelé LOU COULOBRE, serait né et aurait vécu dans les eaux profondes de l'étang de l'Olivier.

Aujourd'hui, alors que les flots de l'étang ont depuis longtemps engloutis le monstre, la bête est encore vivante dans l'esprit des Istréens!

Elle a bel et bien laissé des traces en ville. Au détour d'une ruelle on peut découvrir la fontaine aux quatre dragons, l'immense jet d'eau jaillit comme le souffle de Lou Coulobre et les jours de grand soleil, est-ce le reflet d'une eau scintillante ou les écailles d'argent de la bête qui nous aveuglent? Lou Coulobre serait-il encore vivant? Qui sait?

Une légende istreenne...

Une légende ancienne raconte, aux temps immémoriaux, où les hommes de Provence vivaient avec les Dieux des eaux et de la Crau en parfaite entente, lorsqu'Istres n'était qu'un hameau, qu'une créature mi-dragon mi-couleuvre vivait dans les eaux profondes de l'étang.

Elle écoutait tous les après-midi le chant d'un berger pour ses moutons et sa voix et son ton eurent raison de son coeur.  Tombée folle amoureuse du berger, elle demeurait là des heures, en retrait, cachée derrière les roseaux.

Un jour elle surprit le jeune homme au milieu d'un baiser avec sa dulcinée. Folle de jalousie lorsqu'elle l'aperçut ave cette femme, la Coulobre entra dans une rage folle. Elle ne put contenir sa colère et c'est une bête en furie, crachant toutes les flammes de l'enfer qui emporta, pour les dévorer, le couple amoureux. Elle terrorisa durant des semaines tout le village, et une lutte sans merci s'engagea entre les habitants et la bête.

Le peuple fit appel à un jeune gardian pour venir à bout de la féroce bête. Hypnotisée et adoucit par la musique, le gardian en profita pour l'attaquer.

Le peuple sauvé, célébra le gardian et son courage, et décida de quitter cette terre qui leur avait été maudite. Ils s’installèrent sur une petite colline, entre les deux étangs, celui de l’Olivier et de Berre. Craignant le mauvais sort, ils érigèrent une fontaine à quatre dragons, afin d’exorciser cette époque funeste.

Toutefois, certains doutent de sa véritable mort et on raconte parfois que Lou Coulobre serait encore vivante?

Découvrez la bande dessinée officielle du Lou Coulobre à l'Office de Tourisme prochainement.
  • lou-coulobre-bd-352